Plus fort que la cape d’invisibilité dissimulant un objet de la vue, des scientifiques britanniques estiment qu’ils pourront un jour manipuler la lumière de façon à éclipser un événement entier, à la fois dans l’espace et le temps.

Une équipe de chercheurs de l’Imperial College de Londres avait déjà démontré que les «métamatériaux», des nano-matériaux dont la structure est tellement petite qu’elle est capable d’agir sur la lumière, pourraient permettre de rendre invisible à l’oeil humain un objet qui en serait recouvert.

Des physiciens de cette université britannique ont une théorie qui va encore plus loin dans la science-fiction: soustraire à la vue tout un événement pendant un certain laps de temps en faisant disparaître la lumière dans un «vide» spatio-temporel à l’aide de ces métamatériaux.

Grâce à une «cape spatio-temporelle», un cambrioleur pourrait pénétrer dans une pièce, forcer un coffre-fort, refermer la porte et quitter les lieux alors que la caméra de surveillance se contenterait de montrer une pièce vide et un coffre resté hermétiquement fermé.

Théoriquement, certaines fibres optiques de silice seraient capables de produire un tel effet en jouant sur une variation de l’indice de réfraction, c’est-à-dire la vitesse de la propagation de la lumière dans les fibres.

«Habituellement, la lumière ralentit lorsqu’elle pénètre dans un matériau, mais il est théoriquement possible de manipuler les rayons lumineux de telle façon qu’une partie d’entre eux accélèrent tandis que le reste ralentit» davantage que la normale, explique le Pr Martin McCall.

La part de lumière accélérée arriverait ainsi avant que l’événement en question se produise tandis que la part qui a été ralentie arriverait après cet événement.

En divisant ainsi la lumière puis en la «raccommodant sans laisser de trace», cet événement resterait littéralement dans l’ombre et passerait donc totalement inaperçu pour un observateur, conclut le Pr McCall.

«Si quelqu’un se déplaçait le long d’un couloir, il donnerait l’impression à un observateur éloigné d’avoir soudainement disparu pour réapparaître un peu plus loin, donnant l’illusion d’une téléportation comme dans Star Trek», ajoute-t-il.

Une telle application reste du domaine de la science-fiction, mais cette théorie de vide spatio-temporel pourrait déjà être utilisée, via des fibres optiques, dans le domaine informatique pour doper les performances de calcul des ordinateurs, selon le Dr Paul Kinsler, coauteur de cette étude, publiée mardi dans le Journal of Optics.

En anglais seulement

Source :  http://www.cyberpresse.ca/sciences/201011/16/01-4343197-la-cape-spatio-temporelle-plus-forte-que-la-cape-dinvisibilite.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_les-plus-populaires-sciences_section_ECRAN3POS4
http://www.neotrouve.com