Les parents souffrant d’anxiété de nature sociale seraient plus susceptibles de transmettre ces mêmes problèmes à leurs enfants.

Nous savons déjà qu’il existe un lien réel entre les parents anxieux et la transmission de ce trouble à leur progéniture. Toutefois, de nouvelles données nous offrent de plus amples informations sur les comportements spécifiques qui semblent favoriser la continuation de cet héritage d’une génération à l’autre.

Des chercheurs de l’université Hopkins se sont penchés sur la question, et selon eux, la forme d’anxiété la plus répandue est la phobie sociale. Ils croient que c’est celle qui expose les enfants à un plus grand risque d’hériter des troubles anxieux de leurs parents.

Au cours de cette recherche, les experts ont observé les interactions entre des parents anxieux et leurs enfants. Ils ont demandé aux participants d’effectuer certaines tâches pendant qu’ils observaient leurs comportements. Les parents aux prises avec des phobies sociales étaient moins affectueux envers leurs enfants, les critiquaient beaucoup plus et exprimaient ouvertement leurs doutes quant à leurs capacités de réussite.

L’étude ne met toutefois pas en lumière l’équilibre conjugal et la situation amoureuse du père et de la mère ou encore la santé générale de ceux-ci. Ces données changeraient inévitablement le produit des résultats obtenus, car on sait qu’un couple en difficulté favorise l’augmentation du niveau d’anxiété dans la famille. Les couples heureux jouissent généralement d’une meilleure santé mentale et d’un système immunitaire plus robuste. Les résultats des recherches de l’équipe de John Gottman, publiés dans The Seven Principles for Making Mariage Work, appuient cette dernière affirmation.

Down.

Sachant qu’un enfant sur cinq souffre de troubles anxieux aux États-Unis, il serait légitime d’y accorder plus d’attention en poursuivant les recherches. Ces troubles sont encore mal compris et encore aujourd’hui très peu diagnostiqués.

[wp_ad_camp_2]

http://www.sciencedaily.com/releases/2012/11/121101171946.htm