Selon la définition du dictionnaire, respirer consiste à aspirer et rejeter l’air pour renouveler l’oxygène de l’organisme. Cela permet évidemment d’entretenir la vie. C’est sans doute l’une des conceptions les plus communes, à la fois physique, psychologique et spirituel. Et quoi de plus évident. Si vous cessez de respirer, vous ne pourrez survivre. Bien sûr!

Pour le commun des mortels, respirer va de soi! On n’y pense même pas en fait. Mais pour les adeptes du bien-être, pour les sportifs ainsi que pour les professionnels de la gestion de stress, respirer prend une toute autre importance. Respirer requiert une attention particulière et certaines techniques doivent être respectées. Respirer c’est la vie, et bien respirer, c’est la santé.

Psychologiquement parlant, la relation entre respiration et la condition émotionnelle d’une personne vont de pair. La vie psychique influence la respiration et la respiration influence notre état psychique. Il a été d’ailleurs été démontré, scientifiquement,  que lorsque le niveau d’anxiété s’élève, la fréquence respiratoire s’accélère. C’est ce que l’on appelle une polypnée. Conséquemment, les symptômes d’anxiétés augmentent. (Rythme cardiaque,  sueurs, tremblements…)

Les tensions, l’accumulation de stress, la pression, les émotions négative, les blessures non résolues et bien d’autres éléments modifient la respiration naturelle et profonde qui devient malheureusement thoracique et superficielle. Les conséquences résultent en une mauvaise oxygénation de l’organisme et d’une élimination insuffisante du CO2. Pour contrer cela, il est important d’apprendre à bien respirer. Vous apprendrez ainsi à contrôler vos émotions.

Voici une liste de 4 exercices de respiration qui vous aidera à relaxer et à mieux vous oxygéner. Si vous avez des étourdissements en pratiquant les exercices de respiration ci-dessous, sachez que c’est tout à fait normal. Particulièrement lorsque l’on n’a pas l’habitude d’une telle respiration. Un trop grand apport d’oxygène provoque un début d’hyperventilation. Ces réactions sont sans danger mais dans un tel cas, revenez à votre respiration habituelle et recommencez plus tard.

1er exercice :
Prendre conscience de sa respiration 

Allongez-vous, prenez une position la plus confortable possible, fermez les yeux. Tout simplement portez votre attention sur votre respiration.

Répétez-vous : « Rien à faire, juste laissez faire »

Puis une fois le calme bien installé en vous, tout simplement portez votre attention sur votre respiration. Laissez la aller naturellement, et mentalement suivez le trajet de l’air de vos narines jusqu’aux poumons, de vos poumons jusqu’à vos narines, prenez bien conscience des différences de température de l’air, puis de votre corps qui bouge pendant les respirations : dilatation des narines, cage thoracique qui s’élargit, côtes qui se soulèvent, va et vient de votre abdomen. L’observation de la respiration est un des meilleurs moyens de développer l’attention au corps.

2ème exercice
Respirez par le ventre

Il y a deux types de respiration: thoracique et abdominale. La respiration volontaire doit être abdominale. Le haut du corps ne bouge pas et l’abdomen se gonfle et se dégonfle lentement. C’est de cette façon que respire l’être à l’état naturel. Les bébés, du reste, ont normalement une respiration abdominale.

Allongez-vous, posez une main sur votre ventre, juste en dessous du nombril, et l’autre sur la poitrine, puis respirez comme vous en avez l’habitude. Vous constaterez que seule votre cage thoracique se soulève. Nous allons donc apprendre à respirer correctement avec le diaphragme, d’une façon aisée, ample et naturelle. Il est préférable de s’exercer en étant couché sur le dos, parce que dans cette position il est plus facile de relaxer la musculature abdominale. Plus tard, vous pourrez respirer avec le diaphragme en toutes circonstances, même en marchant ou en courant.
Pour être vraiment à l’aise, il est souvent utile de placer un coussin sous les genoux pour diminuer la cambrure lombaire.

Fermer les yeux afin de mieux vous concentrer. Avant l’exercice, prenez soin d’expirer à fond plusieurs fois en poussant quelques soupirs pour chasser les derniers restes d’air.
Fermez la bouche, prenez de l’air par le nez, vous ne gonflez que le ventre, les épaules restent basses. Expiration lente et profonde en rentrant progressivement le ventre … Puis inspiration à nouveau en gonflant bien le ventre … Enfin, soufflez une dernière fois par la bouche toujours lentement, en rentrant bien le ventre….

Lorsque vous adoptez ce type de respiration, vous améliorez l’oxygénation de vos cellules et vous augmentez l’évacuation de déchets gazeux. En plus, vous régularisez votre rythme cardiaque et vous abaissez votre niveau de stress. Faites cet exercice de respiration abdominale le plus souvent possible: en voiture, en travaillant, dans une file d’attente.

3ème exercice
Respiration ressource (à pratiquer une fois la respiration abdominale bien maîtrisée)

Inspirez en gonflant bien la paroi abdominale, puis retenez l’air quelques instants en formulant une courte phrase ou un mot positif (détente, calme, paix…) enfin sur le temps d’expiration, diffusez mot ou phrase….dans votre corps, dans votre mental. Je vous recommande de prendre l’habitude de respirer de cette façon car elle changera la couleur de votre vie. Pour vous habituer, je vous encourage à la pratiquer 4 à 5 fois par jour, durant 3 à 4 minutes. En dehors de ces pratiques, vous pouvez respirer de cette manière lorsque vous vous promenez dans la nature, écoutez de la musique, pratiquez un sport, regardez un film, demeurez alors sensible à l’effet que cela vous fait de respirer ainsi dans cette situation.

4ème exercice
La respiration dynamique

Pour ce dernier exercice, vous êtes debout, les jambes écartées de la largeur du bassin, les pieds bien à plat sur le sol. La tête est droite, souple et les épaules sont basses. Pensez à dégrafer votre ceinture et à ouvrir votre col de chemise.

Inspirez par le nez et élevez les coudes fléchis jusqu’à la hauteur des épaules. Les mains et les avant-bras sont complètement relâchés….

En expirant par la bouche, amenez les bras tendus au-dessus de la tête. Regardez vers le haut et grandissez-vous….

Inspirez par le nez en abaissant les bras sur le côté, les coudes fléchis, comme pour commencer l’exercice. Enfin sur l’expiration suivante, ramenez les bras le long du corps.

Vous pouvez réaliser cet exercice 3 ou 4 fois de suite

Réf : http://www.psycho-ressources.com/bibli/respirer-cest-vivre.html

En conclusion, notre respiration reflète notre état d’esprit et notre état d’esprit influence notre respiration. En développant quelques techniques de respiration, nous pouvons contrer le stress et mieux contrôler notre anxiété. Un peu d’effort vous permettra d’améliorer votre qualité de vie.

Bonne respiration!

Pour d’autres exercices de relaxation :

http://www.naturamedic.com/respiration.htm

http://www.mazdeen.com/respir.htm

http://www.epanouissance.com/relax.htm?page=Exercice.htm

http://www.canadian-health.ca/1_4/22_f.html