Avec l’augmentation et la popularité des voyages à l’étranger, nous avons vu un nouveau syndrome apparaitre que l’on surnomme le « syndrome de la classe économique ». Ce syndrome serait vraisemblablement relié aux longues périodes d’immobilité durant les voyages en avion.

En fait, « syndrome de la classe économique » est une expression utilisée pour décrire la thrombose veineuse profonde (TVP). Il serait plus approprié de parler de « thrombose du voyageur ».

Mais qu’est-ce que la thrombose veineuse profonde? C’est la formation d’un caillot de sang à l’intérieur des veines profondes des membres inférieurs qui provoque une obstruction partielle ou complète du flux sanguin.

Il est possible d’irradier le problème s’il est détecté à temps mais cela peut être fatal si le caillot se détache et voyage vers les poumons. Cela peut entraîner une embolie pulmonaire.

 

Les causes

  1. La maladie apparaît par un caillot dans le système veineux des membres inférieurs. La formation de ce caillot est stimulé par :
  2. la stase veineuse, qui est favorisée par une immobilité et qui provoque une diminution considérable de l’effet pompe musculaire. Cette stase apparaît souvent en cas d’alitement prolongé, par un bas débit sanguin sur une insuffisance cardiaque mais aussi en cas d’immobilisation. Par exemple, un plâtre ou un long voyage en avion, en autobus ou en voiture;
  3. Un traumatisme local;
  4. La prise de la pilule contraceptive, d’estroprogestatifs ou encore la consommation de tabac;
  5. Cancers;
  6. Anomalie biologique à la naissance. Par exemple, une résistance à la protéine C activée. Cette anomalie étant de loin la plus courante. Cela peut provoquer une maladie thromboembolique récidivante nécessitant un traitement à vie;
  7. La TVP peut aussi être causée par l’alitement et des lésions aux veines ou encore être un effet secondaire de la radiothérapie ou d’une chirurgie;
  8. Peut survenir également durant la grossesse.

 

Les personnes à risque

Bien que certaines personnes soient davantage prédisposées, quiconque reste immobilisé pendant de longues périodes peut être à risque. La recherche scientifique énonce des facteurs qui peuvent accentuer le risque de formation de caillots dans les membres inférieurs.

 

Facteurs de risque faible

  1. âge;
  2. obésité;
  3. consommation de tabac;
  4. immobilisation ou alitement;
  5. déshydratation;
  6. inactivité physique.
  7. Prévention :
  8. Bouger;
  9. marcher;
  10. boire;
  11. porter des bas de contention.

 

Facteurs de risque modéré

  1. grossesse;
  2. hormonothérapie incluant l’usage de contraceptifs;
  3. varices;
  4. infection grave, certains types de cancer, maladies hépatiques;
  5. maladies cardiovasculaires et neurologiques de peu de gravité;
  6. chirurgie ou fracture d’un membre inférieur;
  7. paralysie d’un membre inférieur.

 

Mesures préventives

Consulter son médecin

 

Facteurs de risque élevé

  1. antécédents médicaux de problèmes de coagulation;
  2. antécédents de thrombose;
  3. insuffisance cardiaque;
  4. chirurgie majeure récente;
  5. maladies cardiovasculaires et neurologiques de gravité modérée.

 

Comme nous l’avons mentionné ci-dessus, la TVP n’est pas un phénomène qui survient uniquement durant les voyages aériens ou aux passagers de la classe économique. Ceux de la classe affaire, de la première classe et même les pilotes peuvent être atteints d’une TVP. Les personnes qui voyagent en auto, en autobus, en camion ou en train sont aussi à risque. En effet, cette maladie peut atteindre toute personne qui reste immobile d’une durée plus ou moins longue.

 

Signes et symptômes

  1. Les signes et symptômes de la TVP varient d’une personne à l’autre et sont parfois presque absents.
  2. Il peut être fréquent pour les voyageurs de ressentir des crampes. Par contre, veuillez consulter un médecin si vous observez les symptômes suivants :
  3. douleur et/ou œdème dans les jambes ou la poitrine;
  4. douleur vive aux pieds;
  5. sensibilité et rougeur aux jambes;
  6. douleurs articulaires;
  7. fièvre;
  8. accélération du rythme cardiaque;
  9. toux soudaine et inexpliquée;
  10. veine dure au toucher, comme une corde tendue;
  11. toux avec expectorations sanguinolentes.

 

Consulter un médecin sur le champ si un ou plusieurs de ces symptômes se manifestent après un long vol. Dites-lui que vous revenez d’un voyage en avion afin qu’il puisse recommander les examens appropriés.

 

Traitements

Le traitement consiste à empêcher le caillot de voyager vers d’autres parties de l’organisme. Le médecin sera en mesure de déterminer le traitement approprié. Quand une thrombose veineuse profonde est diagnostiquée tôt, le traitement est généralement efficace. Par contre, si elle n’est pas traitée, elle peut entraîner la mort ou devenir chronique. La douleur et l’œdème dans les jambes demeurent car la thrombose a endommagé les valvules de la veine. Il faut absolument éviter de masser la région touchée car un massage pourrait provoquer un décollement du caillot et lui permettre de voyager dans les veines. On recommande plutôt de garder le membre en position d’élévation.

 

Prévention 

Lors d’un vol de longue durée, essayer de bouger régulièrement les membres inférieurs. Les exercices devraient être faits durant quelques minutes toutes les heures.

S’assurer de transporter un minimum de bagages avec soi afin de laisser l’espace sous le siège libre afin de vous permettre d’effectuer vos étirements et exercices.

Comme l’air dans la cabine d’un avion est très sec, il est recommandé aux personnes à risque d’éviter de boire de l’alcool, du café et du thé, car ces boissons sont diurétiques. L’eau et les jus sont des choix appropriés afin de s’hydrater adéquatement.

Éviter la prise de sédatifs avant et durant le vol afin d’éviter de dormir et pouvoir bouger régulièrement.

 

Référence

http://www.caducee.net/DossierSpecialises/cardiologie/thrombose-veineuse.asp#definition

http://fr.wikipedia.org/wiki/Thrombose_veineuse_profonde

http://catalog.nucleusinc.com/generateexhibit.php?ID=38741

http://www.gsk.fr/gsk/votresante/thrombose/definition.html